Karaté Contact

Le karaté contact est un art martial à part entière, un sport de combat et un art de vivre pour tous : enfants, adolescents, femmes, adultes, quadragénaires et plus…

Créé par Dominique Valera dans les années 80, le karaté contact est une discipline où, en compétition, les coups de poings et coups de pieds sont autorisés en plein contact. Néanmoins, le contrôle des techniques et de bonnes protections permettent de s’entraîner en toute sécurité. La pratique du Karaté Contact proposée au Dojo Sen’Ken s’effectue selon le niveau de chacun. Les enchaînements et les exercices sont codifiés et adaptés. Le cadre est sécurisé.

La compétition en karaté contact ne concerne qu’un petit nombre de pratiquant(e)s. L’orientation qu’a prise le club est avant tout une orientation « loisir, plaisir ». L’objectif est de « mouiller le kimono ».

La devise du club est « la rigueur dans la bonne humeur ». On demande au pratiquant(e) quel que soit son niveau et sa condition physique de donner durant l’entraînement le meilleur de lui même en dehors de tout esprit de compétition.

Les cours sont dirigés par Jean-Luc LAMBERT,  William CASARES et David INZILLERO assistés par Marc CERISE et Thierrt JEAN. Une fois par an, le club a la chance de recevoir à Béziers et/ou Sauvian, à l’occasion d’un stage, le fondateur du Karaté Contact : Dominique VALERA

 

Planning 

 

 

HISTOIRE DU KARATÉ CONTACT

LA POPULARISATION DU KARATÉ

La popularisation du karaté est le fruit d’un homme d’exception que tout le monde connaît : Gichin Funakoshi. Son karaté « moderne » (shotokan) sera diffusé à travers le monde. Par la suite, son évolution s’est infléchie sous l’influence des autres arts martiaux traditionnels japonais beaucoup plus formalisés. C’est dans les années 1960 qu’il se diffusa dans le monde entier. L’influence du sport occidental s’y est alors combinée aux pratiques et conceptions traditionnelles.

Depuis ces années-là, les fédérations cherchent à développer le karaté en une activité sportive moderne en réunissant le plus grand nombre d’écoles et d’élèves. À cette époque, certains pratiquants d’arts martiaux traditionnels considèrent le karaté comme un sport de combat pieds/poings, d’autres comme un art martial. Pour une frange minoritaire, il y a une incompatibilité entre l’idée du karaté sportif et celle du respect de la tradition, propre à la culture japonaise.

Toujours est-il que le karaté est en pleine évolution. C’est ce qui explique les possibilités d’adaptation qui ont facilité son expansion mondiale et aussi les divergences qui existent entre les nombreux styles de karaté contemporains. Cette expansion s’accentuera dans les années 70. Durant ces années, les compétitions nécessitent, au nom de la nouvelle codification du karaté apporté par Gichin FUNAKOSHI et la restriction imposée par les fédérations, un contrôle des frappes.

 

FULL CONTACT KARATÉ

Aux États-Unis, des karatékas de renom (Joe Lewis, Jeff Smitt, Bill Wallace…) incarnent une nouvelle tendance qui revendique l’essence guerrière du karaté. Ils souhaitent, tout en préservant les valeurs éducatives du karaté, combattre, sur la base de nouvelles règles, en plein contact. Cela donnera naissance au Full Contact Karaté.

On doit à Dominique VALERA, grand champion de Karaté, d’avoir importé en France le Full-Contact et d’en avoir activement fait la promotion.

Après le troisième Championnat de Monde de Karaté à Long Beach en 1975, Dominique VALERA séjourne aux USA pour s’entraîner au Full-Contact avec Bill Wallace.

Quelques années plus tard, Dominique VALERA introduit cette discipline en France. Elle séduira de nombreux pratiquants de karaté, qui s’en inspireront pour enrichir leur pratique. Au fil du temps, le Full Contact a acquis et développé sa propre école avec son propre fonctionnement, pour se diviser ensuite en plusieurs disciplines.

KARATÉ CONTACT

En 1980, Dominique VALERA crée une nouvelle forme de combat : le Karaté contact. C’est la conjugaison de deux sports de combat qu’il affectionne tout particulièrement : le Full contact et le Karaté. Mais c’est avant tout une discipline martiale qui rassemble tous les éléments déterminants pour parfaire sa propre pratique et sa connaissance du combat.

Le Karaté Contact créé par Dominique VALERA. (9°dan Karaté, 8°degré Full Contact, expert fédéral FFKDA) est donc une école de Karaté actuelle pleinement intégrée au sein de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. La pratique du contact permet de tester, pour ceux qui le souhaitent, la puissance des frappes et l’efficacité des esquives, mais aussi d’apprécier la résistance physique et mentale du pratiquant(e). Cette discipline nécessite d’être en permanence en mouvement (techniques de percussion, position de garde assurant la protection du visage, fluidité des déplacements, travail d’esquives…) et conduit le pratiquant(e) à une dynamique corporelle respectueuse du corps. Le combat ne s’arrête pas avec une touche.

Le bagage technique est considérable : poings, pieds, projections, esquives, balayages… toutes les distances de combats sont étudiées longues, moyennes ou corps à corps. Cette discipline peut être pratiquée dans une optique de loisir/plaisir en toute sécurité. En créant le karaté contact, Dominique VALERA ne fait que renouer avec une filiation existante dans l’histoire du karaté. Celle qui privilégie par le « contact », l’approche plus réaliste des combats tout en préservant les valeurs éducatives et les valeurs morales du karaté.